Avec le tournant énergétique, l'Allemagne s'est fixée des objectifs ambitieux. D'ici 2050, le système énergétique doit être sûr, propre et économique. Avec sa "loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte", la France s'est engagée sur un chemin comparable.

D'ici 2050, elle émettra 75 % de gaz à effet de serre de moins qu'en 1990. Dès 2030, 40 % de l'électricité devra provenir de sources renouvelables. La consommation énergétique et l'exploitation des combustibles fossiles doivent elle aussi nettement diminuer.

Pour y parvenir, le gouvernement français prévoit un train de mesures. Il compte entre autres stimuler la rénovation des bâtiments, promouvoir les véhicules électriques et développer des programmes de financement des énergies renouvelables.

Ancrer la transition à travers l'Europe

Le succès de la transition énergétique dépend toutefois également de sa capacité à s'ancrer en Europe. Initiative bilatérale, la plateforme énergétique franco-allemande doit promouvoir la transition énergétique à l'échelon international, en démontrer les avantages et l’inscrire sur l'agenda européen.
Dans l'UE, la France et l'Allemagne jouissent d'un poids économique et politique considérables et leur coopération peut favorablement influencer l'adoption et la diffusion des technologies et procédés novateurs au sein des autres États membres.

Champs d'action de la plateforme énergétique franco-allemande

La plateforme énergétique franco-allemande privilégie une approche globale. Il ne s'agit pas simplement de champs d'action individuels, tels par exemple que l'essor des énergies renouvelables, mais de la transformation du système énergétique dans son ensemble. Ainsi, des questions telles que l'efficacité énergétique, l'aménagement des infrastructures et l'intégration des énergies renouvelables dans le système énergétique en font intégralement partie.

Dans cette optique les acteurs de la plateforme s'engagent dans différents champs d'action connexes : efficacité énergétique dans les bâtiments, efficacité énergétique dans l'industrie, réseaux électriques intelligents, énergies renouvelables et transports.

Il est pour cela important de coordonner les approches des acteurs politique et celles du monde économique. Sur ce plan, la France et L'Allemagne peuvent donner un élan capital à toute l'Europe.

Efficacité énergétique dans l'industrie

Efficacité énergétique dans l'industrie

Diminuer les coûts énergétiques, préserver le climat et simultanément renforcer la compétitivité internationale; face à ces défis, les entreprises françaises comme allemandes sont dans des situations comparables

En savoir plus
Réseaux électriques intelligents

Réseaux électriques intelligents

En période de transition énergétique, pour garantir la stabilité du réseau et la sécurité de l'approvisionnement, les réseaux électriques doivent être déployés et modernisés par-delà les frontières.

En savoir plus
Énergies renouvelables

Énergies renouvelables

A travers le monde, les énergies renouvelables ont le vent en poupe. Parallèlement, la pression concurrentielle internationale s’accroît pour les entreprises de ce secteur. Grâce aux coopérations engagées, les entreprises françaises et allemandes se développent.

En savoir plus
Mobilité

Mobilité

L'efficacité énergétique dans les transports constitue un enjeu central de la transition énergétique. Plus gros constructeurs automobiles de l'UE, la France et l'Allemagne ont une forte influence sur le respect des objectifs climatiques de ce secteur.

En savoir plus
Efficacité énergétique dans les bâtiments

Efficacité énergétique dans les bâtiments

En matière de rénovation des bâtiments, la France et l'Allemagne ont des approches différentes. Les deux parties bénéficient de l'échange de leurs expériences respectives et des projets phares de chacun.

En savoir plus